Avis Manga – Black Clover T7 ?>

Avis Manga – Black Clover T7

Détails
Titre original : Burakku Kurōbā Editeur : Kazé Auteur : Yûki Tabata Traduction : Date de sortie : 05 juillet 2017 Pages : 192 Prix : 6.79 €
Retrouver toutes mes chroniques mangas
Tous les articles sur la saga Black Clover

C’est désormais une habitude sur le blog, on se retrouve pour une chronique manga et pas des moindres puisqu’on est en présence du septième tome, déjà, du shonen Black Clover publié par Kazé.

Résumé:

Au terme d’un âpre affrontement, les terribles membres de L’Œil Maléfique du Crépuscule ont été repoussés. De retour à la cité royale, Asta, sollicité par l’Empereur-Mage, met son anti-magie au service d’un interrogatoire. Désormais privés de leur protection magique, les prisonniers livrent alors leurs secrets et il semblerait bien que, parmi les capitaines des compagnies de chevaliers-mages, se cache un traître !

Mon avis sur Black Clover T7

Comme d’habitude, aucune coupure entre les tomes. Les événements reprennent directement la suite du tome précédent. Asta se retrouve encore une fois dans les bons coups et est plutôt bien vu par l’Empereur-Mage puisque ce dernier requiert sa présence pour mener l’interrogatoire des deux prisonniers de L’oeil maléfique du crépuscule.

Après plusieurs révélations de la part des deux prisonniers et quelques ravages dans les rangs du royaume de Clover, la compagnie du Taureau Noir se voit confier une mission de la plus haute importance. Ils profitent du voyage pour prendre du bon temps, c’est pas la compagnie des bras cassés pour rien, faut pas déconner. Après quelques baignades, les choses sérieuses reprennent et la mission peut commencer. Ce tome se concentre assez peu sur Asta, pendant un long moment, l’histoire est centrée sur Noelle, une de ses « collègues » qui refoulent ces sentiments envers lui. Noelle galère un peu pour utiliser sa magie, manque de précision, d’entrainement et de concentration, ce qui lui valut d’être la honte de la famille Royale dont elle est issue. On en apprend donc plus sur elle et c’est un bon point car je pense qu’elle sera énormément présente et importante pour la suite des événements.

La suite du tome est une aventure à laquelle je ne m’attendais vraiment pas et qui m’a bien fait rire mais qui n’est pas pour autant, dénué de sens. Comme d’habitude, Yuki Tabata, l’auteur, nous offre un magnifique cliffhanger qui ne peut que vous donner envie d’en savoir plus et de découvrir le prochain opus de Black Clover, disponible le 27 septembre 2017.

Le petit plus de la part de Kazé est la carte disponible avec le tome, bien sympathique pour les collectionneurs ou juste pour les fans de Black Clover comme moi. J’ai eu celle de Charmy, un personnage attachant que j’apprécie pour sa gourmandise, sa maladresse et son exubérance.

Les dessins sont toujours aussi bons que dans les tomes précédents, ni plus ni moins. Je ne remarque pas d’évolution, ou du moins, pas d’évolution notable depuis le début.

Ce que j'en pense !

Encore une fois, quel tome ! Avec Black Clover, on sait qu’on va passer un bon moment !Ma note : 17/20

Laisser un commentaire