Avis Manga – Fire Punch T3 ?>

Avis Manga – Fire Punch T3

Détails
Titre original : FIRE PUNCH Editeur : Kazé Auteur : Tatsuki Fujimoto Traduction : Date de sortie : 25 octobre 2017 Pages : 224 Prix : 7,99 €
Retrouver toutes mes chroniques mangas
Tous les articles sur la saga Fire Punch

Après un second tome qui confirmait le bon début de Fire Punch, Kazé publie chez nous le troisième tome de cette nouvelle saga. J’attends beaucoup de celui-ci, notamment car on avait beaucoup de questions qui restaient en suspens.

Résumé :

Fidèle aux instructions de Togata, Agni se dirige vers Behemdolg où il espère enfin retrouver et abattre Doma. En fait, la réalisatrice l’a entraîné dans un piège savamment orchestré : un groupe de puissants élus de la pire espèce se tient prêt à l’affronter. Mais dans les sous-sols de la ville, ce dernier bouleverse le scénario de la réalisatrice désaxée !

Mon avis sur Fire Punch T3

Cet article peut contenir des spoilers à propos de l'histoire. N'hésitez pas à lire les chroniques précédentes !

Même si le tome 2 était très bon, il manquait clairement d’action. C’était plus un tome de mise en place et on peut dire que dans le tome 3, ça y est, c’est en place. Le piège préparé par Togata afin de filmer la capture / mort d’Agni est sur le point de réussir. En effet, ils s’engouffrent dans les sous-sols de la capitale discrètement afin de surprendre les soldats.

Cependant, contre toute attente, Agni a des hallucinations en chemin et réfléchi sur son objectif et également sur la condition humaine de son monde. Il en vient à vouloir libérer les esclaves et contrecarre complètement les plans de Togata, totalement dépitée.

Dans ce tome, Agni s’affirme enfin et se révèle enfin à la hauteur du manga dont il est le principal protagoniste. On apprend beaucoup sur lui, notamment sur ses intentions et les valeurs qui lui sont chères. Togata ainsi que Neneth sont clairement mis de côté dans ce tome par contre, mais peu importe, le lecteur ne demande pas mieux tant Agni  crève l’écran (enfin, vous avez compris quoi …). Il est considéré comme un Dieu par les esclaves et les rebuts de la société, considéré comme des combustibles par les « élus » de Behemdolg.

On assiste du coup à des combats assez bluffants, certaines planches font froid dans le dos tant elles respirent le désespoir et la rage. La mise en scène de Tatsuki Fujimoto est toujours époustouflante tant elle regorge de détails. Le crayonné, fluide et à la fois figé offre des planches dignes des plus grands maîtres. Petit détail qui arrive enfin, on assiste enfin au début du Fire Punch !!

Et la fin ? Clairement la fin du tome est un paradoxe à elle toute seule… Elle est à la fois magnifique et énigmatique. On ne sait plus trop à quoi s’attendre, l’auteur prend le contrepied total par rapport au tome que l’on vient de dévorer et on un héros, seul et désespéré qui n’a plus aucune raison de vivre, jusqu’à la dernière planche …

Profitez des meilleurs prix sur Amazon !

Ce que j'en pense !

Ce tome est sans conteste le meilleur tome de Fire Punch pour le moment. Un concentré d’action pure avec des révélations intéressante et une histoire qui avance enfin et des surprises !Ma note : 19/20

Laisser un commentaire