Avis Manga – Carciphona 1 ?>

Avis Manga – Carciphona 1

Détails
Titre original : Editeur : ChattoChatto Auteur : Shilin Huang Traduction : Claire Olivier Date de sortie : 24 août 2018 Pages : 192 Prix : 7.95 €
Retrouver toutes mes chroniques mangas
Tous les articles sur la saga Carciphona

Premier titre des éditions chattochatto, j’ai eu la chance de recevoir premier tome de Carciphona en avant première. Que vaut le premier titre de ce nouvel éditeur ? Voyons ça ensemble !

Résumé :

Durant des siècles, la magie avait été monnaie courante dans le monde de Maelstrom. Une magie bienfaisante qui offrait à la société un pouvoir extraordinaire, mais également maudite, puisqu’elle avait causé la naissance des Carciphona : des humains à l’âme infectée par des esprits démoniaques. Suite à un terrible événement, la Prohibition fut mise en place et l’utilisation de la magie fut bannie dans tous les royaumes. Pourtant, quatre ans plus tard, une sorcière du nom de Veloce Visrin continue à subsister dans l’ombre, en réprimant ses pouvoirs afin de vivre en paix. Mais cette vie paisible est de courte durée lorsqu’elle se fait attaquer par l’assassin à l’origine de la Prohibition et qui pourrait bien être… une Carciphona elle-même !

Mon avis sur Carciphona 1

Premièrement, petite présentation de la mangaka, Shilin HUANG, chinoise expatriée à Toronto, au Canada et à travaillé avec la société Riot Games, pour laquelle elle a réalisé le splash art du champion Sona, de League of Legends.

Carciphona nous plonge dans un monde où la magie est prohibée dans la plupart des royaumes. On découvre rapidement Keritzel, un adolescent, qui se retrouve pris au milieu d’une altercation entre des enfants et une sorcière, Veloce Visrin. On apprend que cette jeune fille et issue d’une longue lignée de sorciers et sorcières, qui étaient les plus puissant tour à tour. Alors qu’un accord avec le Roi du royaume l’autorisait à pratiquer la magie « dans son coin », un assassin du nom de BlackBird débarque pour l’éliminer.

Au premier abord, on remarque que les dessins sont assez brouillons. Heureusement ils s’améliorent par la suite et d’après ce que j’ai compris, le premier chapitre a été dessiné il y a 10 ans ! On peut donc voir entre les 2 premiers chapitres, on voit une nette évolution de la qualité des dessins de l’auteure.

L’histoire est assez prenante, on découvre des personnages intéressants et charismatiques. Notamment un Roi assez autoritaire qui pense surtout à l’image qu’il renvoie à ses sujets et la Carciphona, qui est la tueuse de sorciers. Les combats entre Veloce et BlackBird (la Carciphona, en partie responsable de la prohibition) sont assez intenses mais malheureusement, quelques découpages de planches assez hasardeux rendent parfois le tout brouillon.

L’histoire s’arrête au moment le plus intéressant et après un beau combat. J’ai hâte de connaître la suivre des aventures de Veloce Visrin et de ses deux nouveaux compagnons.

À la fin du tome, on découvre un mini-chapitre flashback, qui nous éclaire un peu sur la vie que menait Veloce Visrin quand elle était enfant. Très intéressant, ce genre de planches permet d’abreuver le lecteur et surtout d’en apprendre plus sur Veloce et son tuteur / père ? On ne sait pas encore très bien qui est l’homme présent dans ce chapitre, mais il est sur qu’il a joué un rôle important dans l’éducation de notre sorcière.

Profitez des meilleurs prix sur Amazon !

Ce que j'en pense !

Cariphona est la bonne surprise nécessaire à un éditeur pour se lancer dans le monde de l’édition. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce manga et j’ai hâte de poursuivre l’aventure !Ma note : 15/20

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.