Avis Manga – Egregor T1 ?>

Avis Manga – Egregor T1

Détails
Titre original : Editeur : Meian Auteur : SANAZAKI Harumo , Skwar Jay, TACHIBANA Kaya Traduction : Date de sortie : 21 septembre 2017 Pages : 276 Prix : 6,95€ €
Retrouver toutes mes chroniques mangas
Tous les articles sur la saga Egregor

Voici une toute nouvelle licence proposée par une toute nouvelle maison d’édition française, Meian. Je suis content qu’une toute nouvelle maison d’édition ouvre ses portes, ça diversifie le marché et c’est toujours un bon point. Egregor sera disponible le 15 septembre 2017 pour 6.95€ avec un supplément spécial de 64 pages, qui s’intitule « Le serment ». Voyons voir ce que ça donne !

Résumé :

Dans un village paisible et éloigné de tout vit Foa, un apprenti forgeron. Il n’aspire à rien d’autre qu’à mener une vie sereine, mais peut-être lui faudra-t-il réviser son destin, car une nuit, une sombre menace se profile à l’horizon de son village. Un officier rescapé apparaîtra et viendra en aide à ses habitants, prenant en main les directives pour répondre à cette menace afin de venger la mort de ses hommes tombés au combat. Mais tous ignorent qu’ils font face à quelque chose qui les dépassent. Notre héros lui-même n’a pas idée de la destinée à laquelle il est promis, ni même qu’il lui faudra déjouer une terrible machination…

Mon avis sur Egregor T1

Très heureux de recevoir une nouvelle saga je me suis lancé avec envie dans cette nouvelle aventure.

Tout d’abord, regardons l’aspect matériel du premier manga des éditions Meian. Le livre est plutôt épais, avec un papier assez épais également avec un grain très plaisant au toucher et à la lecture.

Passons au sujet le plus important, l’histoire. Assez banale au premier abord, j’ai vite été pris dedans. On s’attache vite au petit Foa, notre personnage principal. Assez brouillon au début tout de même, on suit donc une troupe d’enfant au sein d’un petit village de Lightyard qui est subitement attaqué par une troupe barbare. Au fur et à mesure qu’ils approchent, les mangakas nous distillent des informations sur la famille et les parents de chacun.

Il y un côté mythologie qui m’intéresse et que j’apprécie beaucoup. En effet, la mère de Foa, Kalina, était une grande guerrière du Foyer du Destin, qui sont des héros chevaleresques destinés à protéger les peuples. On entend beaucoup parler de ces chevaliers sans vraiment les voir pour le moment (à part certains passages narratifs).

Avec le premier tome, j’ai eu un tome supplémentaire, qui s’appelle « Le Serment » et qui se passe quelques années après le premier tome. On y voit Foa, plus grand et qui a apparemment suivit les pas de sa mère malgré ses envies de devenir Forgeron dans le premier tome. Il fait une soixantaine de pages et nous apporte quelques éléments de réponses. Il y retrouve d’ailleurs ses grands ennemis, ceux qui ont massacrés son village quand il était enfant.

On voit clairement que les auteurs se sont inspirés d’autres oeuvres, telles que Seigneur des Anneaux, Berserk ou encore Game of Thrones (notamment une copie quasi confirme des Dothrakis) et aussi d’autres références. J’espère que pour les prochains tomes, Egregor aura son propre univers, qui déjà bien installé dans ce premier tome, présage de bonnes choses !

Au début j’ai eu du mal à déchiffrer les planches. Beaucoup d’entre-elles sont, je trouve, mal construites. Il y a beaucoup de bulles et quelques fois mal placées. Sinon, les dessins sont propres et j’aime beaucoup le charadesign de l’œuvre.

Ce que j'en pense !

Un premier manga accrocheur pour les éditons Meian. J’ai beaucoup apprécié et j’ai hâte de connaître la suite des aventures de Foa.Ma note : 16/20

Laisser un commentaire