Avis PS5 – Demon’s Souls ?>

Avis PS5 – Demon’s Souls

Sortie le 19 novembre 2020, la PlayStation 5 propose déjà plusieurs jeux divers et variés , dont le célèbre Demon’s Souls. Il s’agit d’un remake du jeu du même nom sorti en 2009 sur PlayStation 3.

Je n’ai jamais joué à sa version PS3 et ne suis pas particulièrement adepte des jeux à « tryhard« , autrement dit un jeu qui demande beaucoup de rigueur et de sérieux pour atteindre ne serait-ce que le premier boss et le battre. Cependant, il y a quelques années, j’avais testé par curiosité le jeu Dark Souls 3 sur Xbox One pour finalement abandonner au bout d’une heure et demie…

Toujours par curiosité, j’ai voulu me lancer dans l’univers de Demon’s Souls. D’une part, cela allait me permettre de sortir de ma zone de confort, des jeux auxquels j’ai l’habitude de jouer. Et d’autre part, j’allais enfin découvrir ce monde empli de noirceur qui fascine et rassemble une importante communauté de fans. 

Diffusée lors de la conférence Sony qui dévoilait enfin la PlayStation 5 aux yeux du monde entier, la bande-annonce de Demon’s Souls m’avait impressionné tant par ses graphismes à couper le souffle que par son ambiance à la fois lugubre et attirant. Je voulais vraiment tenter l’expérience.

Dès le lancement du jeu, il nous est possible de choisir entre diverses classes tels que celle de la famille royale, des magiciens ou même des soldats. Sur les conseils d’un ami, fan incontesté de ce jeu, j’ai opté pour la famille royale, celle-ci étant apparemment la plus simple pour un débutant tel que moi dans ce type d’expérience de jeu. J’ai également pu personnaliser mon personnage comme dans bon nombre de RPG : couleur de peau, de cheveux, profondeur du menton, forme du nez, … J’étais paré pour partir à l’aventure !

Armé de mon épée et de mon bâton, un court didacticiel m’a permis de prendre en main les différentes commandes de mon personnage. Ou tout du moins d’essayer… Une fois le tutoriel terminé, j’étais jeté dans la gueule du loup. Et pour être tout à fait transparent avec vous, je n’ai même pas réussi à atteindre la fin du premier monde malgré plusieurs heures de jeux et de nombreuses tentatives.

Évidemment, la difficulté est telle que je m’y attendais : très élevée. Pour rappel, vous ne pouvez pas choisir le niveau de difficulté. Sur les conseils de mon ami, qui a d’ores et déjà terminé ce remake 3 fois tout de même, j’ai appris quelques mécaniques et commencé doucement mais sûrement à maîtriser mon personnage. J’ai donc bon espoir d’arriver un jour au bout du premier monde. Enfin j’espère !

Du reste, les graphismes sont absolument splendides. Lorsque j’ai plongé dans ce sombre univers, j’ai tout de suite été impressionné et ai longuement admiré l’architecture des divers bâtiments, des châteaux, des dragons, la beauté de la végétation… Même si vous ne parvenez pas à à avancer dans le jeu, vous ne pouvez qu’être béat d’admiration et en prendre plein les yeux.

En résumé, j’ai d’abord été quelque peu déçu de ne pas réussir à terminer le premier monde. Mais je reste néanmoins déterminé à sortir de ma zone de confort et à poursuivre (ou plutôt tenter) mon ascension dans l’univers de Demon’s Souls. Quoiqu’il en soit, ce jeu est une jolie découverte.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.