Test PS4 – Ghost of Tsushima ?>

Test PS4 – Ghost of Tsushima

Ghost of Tsushima, sorti en plein mois de Juillet est la dernière grosse exclusivité Playstation 4. Le jeune sonne presque la fin d’une époque. J’ai plus ou moins tout attendu sur le titre et je vous livre aujourd’hui mon avis sur ce dernier AAA exclusif à la Playstation 4 !

Ghost Of Tsuhima
Jin Sakai, héros principal de Ghost of Tsushima

Je vais parler ce qui frappe tout de suite lorsqu’on démarre le jeu, à savoir les graphismes. C’est assez bluffant tellement c’est joli et détaillé. Les effets tel que le vent sur les hautes herbes ou la météo changeante sont de toute beauté et ce n’est pas comme s’il y avait 3 brins d’herbe à animer …

Les décors riches et nombreux sont très réussis. À part quelques passages où j’ai vu une baisse nette de la qualité graphique, notamment au début du jeu, lorsqu’on échoue sur une plage et où le sable ressemble à du chewing-gum, je n’ai rien à reprocher à ce niveau.

La DA (Direction Artistique) complète est d’une qualité que bien des studios aimeraient égaler. Que ce soit les graphismes dont j’ai parlé plus haut mais également l’ambiance sonore et l’ambiance générale du titre, je pense que l’on frôle la perfection.

Le gameplay peut paraitre simple au premier abord. Les premières heures de jeu, nous n’avons bien souvent qu’un ou deux types d’ennemis différents et surtout nous contrôlons un Samouraï qui ne possèdent que peu de techniques. Fort heureusement, au fur et à mesures des missions, Jin Sakai se dote de plusieurs techniques et également de postures de combats différentes, chacune idéale et étudié pour être efficace sur un type d’ennemi précis.

La posture de la Pierre est efficace pour les ennemis en épée, la posture de l’Eau pour les ennemis armés de boucliers etc. Les différents types d’armes permettent de ne quasiment jamais vivre les mêmes combats.

Au fur et à mesure, notre Samouraï ressemble également de plus en plus à un Assassin tel que nous les connaissons dans Assassin’s Creed. Il se munit de tactique de combats adaptées à l’ennemi Mongols comme des sarbacanes pour les empoisonner, de quoi les assassiner dans le dos, etc.

Il n’y a pas que les techniques de combats contraires au code d’Honneur des Samouraïs qui font que Jin Sakai ressemblent à un Assassin mais on assiste également, tout au long du jeu à un réel changement d’état d’esprit et à une évolution du personnage principal que j’ai rarement vu ces dernières années.

La guerre contre l’envahisseur Mongol le marque et plus rien ne sera comme avant pour lui une fois cette guerre terminée. L’ennemi Mongol n’est quant à lui pas en reste et est très présent dans des cinématiques annexes qui permettent d’en apprendre plus sur le Khan (chef Mongol), ses intentions et sa vision de la guerre.

À côté des missions principales, il y a de très nombreuses missions annexes et récits secondaires qui vous permettront d’acquérir de nouveaux équipements (armes, armures, selles, etc.), d’en apprendre plus sur vos alliés et accessoirement de libérer l’île de Tsushima de l’emprise Mongole.

Certaines missions sont d’ailleurs assez reposantes et poétiques. Cela vous permettra de vous reposer entre deux batailles éprouvantes et de découvrir la beauté de l’île.

Ce que j'en pense !

Vous l’aurez surement deviné, j’ai vraiment adoré Ghost of Tsushima. Le studio Sucker Punch a surement, après The Last of Us, offert le dernier chef d’œuvre de la Playstation 4.Ma note : 18/20

D’ailleurs, si les Samouraïs vous intéressent, il y a également l’excellent manga Angolmois que j’ai chroniqué il y quelques jours de cela et qui retrace également l’invasion mongole de l’île de Tsushima !

Détails sur le jeu
Console(s) :Playstation 4
Editeur : Sucker Punch Productions
Développeur : Sucker Punch Productions
Genre(s) : Aventure / Infiltration / Historique
Date de sortie : 17 juillet 2020
Ma Note : 18/20
Prix : 56.99€
%d blogueurs aiment cette page :