Avis Manga – Hell’s Paradise 1 ?>

Avis Manga – Hell’s Paradise 1

Détails
Titre original : Jigokuraku Editeur : Kazé Auteur : KAKU Yûji Traduction : DESBIEF Thibaud Date de sortie : 13 mars 2019 Pages : 210 Prix : 6,33 €
Retrouver toutes mes chroniques mangas
Tous les articles sur la saga Hell’s Paradise

Nouveau titre de l’année pour Kazé, Hell’s Paradise est un shonen mêlant aventure et fantasy scénarisé et dessiné par le mangaka KAKU Yûji.

Résumé :

Japon, époque d’Edo. Gabimaru, le plus puissant des shinobi, croupit en prison. Malgré sa condamnation à mort, aucun bourreau ne parvient à lui ôter la vie. En effet, son initiation lui permet de résister aux plus atroces des tortures. C’est alors qu’il reçoit la visite d’une singulière exécutrice : Sagiri de la famille Yamada Asaemon. Celle-ci lui offre la possibilité d’être innocenté et relâché, mais à une condition : se rendre sur l’île mystérieuse de Sukhavati et en ramener l’élixir d’immortalité !

Mon avis sur Hell’s Paradise 1

J’attendais beaucoup ce nouveau titre mêlant aventure, histoire et fantasy. L’époque médiévale japonaise est riche et fascinante et les mangas qui s’y déroulent m’intéressent presque tous. Hell’s Paradise en fait donc partie.

Le titre démarre assez rapidement avec notre personnage principal, un ex-Shinobi, Gabimaru qui subit « plusieurs » exécutions. Malgré toutes les tentatives des autorités, il ne meurt pas. On découvre donc ce personnage assez mystique, qui ne semble pas comprendre non plus ce qui lui arrive, lui, que ne tient pas à la vie.

Je ne vais pas vous résumer plus l’histoire que le résumé déjà présent plus haut, mais l’histoire est prenante et on s’intéresse à ce que va devenir notre shinobi ainsi que son exécutrice attitrée. On rencontre bien entendu d’autres protagonistes, certains semblent assez intéressants (bien qu’il y en a 2 ou 3 que je n’arrive pas à reconnaitre tant ils se ressemblent…).

L’île sur laquelle se rend nos méchants semble cacher d’innombrables dangers. J’espère que ces derniers se mêleront aux combats entre notre héros et ses ennemis pour rendre l’aventure sur l’île encore plus dangereuse et intéressante.

Je note également l’intérêt historique du titre qui, hormis l’aspect fantasy, est bien présent. On apprend pas mal de chose sur le shogunat, son organisation ainsi que d’autres aspects tous aussi intéressants que les autres !

Les dessins sont d’une finesse remarquable et les traits très tranchants. (sans mauvais jeu de mot). Beaucoup de détails présents et rendent les combats particulièrement prenant.

Ce que j'en pense !

Très bon début pour ce nouveau titre de Kazé. J’espère qu’il trouvera son public et que l’aventure continuera dans le bon sens pour notre « Gabimaru le vide » !Ma note : 14/20

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.