Avis Série – The Protector (Le protecteur d’Istanbul) – saison 1 ?>

Avis Série – The Protector (Le protecteur d’Istanbul) – saison 1

Cela fait un moment que je n’avais pas écris ici et encore plus longtemps à propos d’une série. J’ai découvert il y a quelques semaines une série nouvellement ajoutée sur Netflix, The Protector.

Première série d’origine Turque commandée par le géant de la SVOD, The Protector est basée sur l’œuvre Karakalem ve Bir Delikanlının Tuhaf Hikayesi de la romancière Nilüfer İpek Gökdel publiée en 2016.

Si vous voulez découvrir ça, je vous propose le trailer de la première saison :

Mon avis sur The Protector

Série mêlant à la fois de l’action, de l’histoire et de fantasy, je ne pouvais être qu’attiré par cette production originale. Le premier épisode permet une entrée en matière réussie dans le Grand bazar d’Istanbul. Hakan, vendeur d’antiquités dans la boutique de son père adoptif, reçoit un jour une visite d’une cliente à la recherche d’un talisman perdu. Alors qu’il découvre être en possession de cet objet magique, l’histoire tourne au drame et son destin est en marche.

Il apprend alors, de la part des Loyales qu’il est le Protecteur est que son rôle est donc de protéger Istanbul des Immortels qui souhaitent sa destruction. Il ne reste plus qu’un Immortel et Hakan doit le tuer. Seulement, ce n’est pas si simple, en plus de découvrir son identité, il a besoin de plusieurs artefacts qui lui permettront de le tuer. Hakan, Kemal et Zeynep devront faire face à des situations diverses et variées et Hakan devra également jongler entre son devoir et son cœur.

On aimerait en apprendre un peu plus sur les origines des Immortels et du Protecteur avec des flashbacks notamment mais je n’ai pas grand-chose à redire à propos de cette belle découverte.

S’ensuit, autant pour Hakan que pour nous, une série de révélations, qui, personnellement m’ont mis l’eau à la bouche. La série mêle très bien la fantasy à l’Histoire et bien entendu, l’action vient rapidement faire son apparition.

Le dépaysement est le maître mot de la série, les décors sont magnifiques et la bande son envoûtante. Les acteurs sont bien dans leurs rôles, charismatiques et l’alchimie générale prend vite et bien.

Les dix épisodes qui composent cette première saison passent vite et l’intensité monte crescendo jusqu’aux derniers épisodes où tout va vite. Beaucoup de révélations et surtout une ouverture pour une saison deux déjà disponible sur Netflix, quelques mois seulement après la première saison.

Ce que j'en pense !

Excellente découverte, The Protector tient ses promesses et permet de passer un agréable moment. Pour plus d’immersion et profiter d’Istanbul, le visionnage en VO (turque) est conseillé !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :