Avis Manga – Relife T.1 ?>

Avis Manga – Relife T.1

Détails
Titre original : ReLife Editeur : Ki-oon Auteur : Yayoiso Traduction : Julia Brun Date de sortie : 12 mai 2016 Pages : 192 Prix : 9.65€ €
Retrouver toutes mes chroniques mangas

Véritable phénomène au Japon depuis 2014, la série ReLife ne cesse de faire parler d’elle ! Publié gratuitement sur internet à l’origine, ReLIFE se fait rapidement un nom et parvient à créer une véritable communauté. En France, le manga est publié par les éditions Ki-oon le 12 mai 2016. Le pitch m’a tout de suite tapé dans l’œil de par son originalité et je vais vous dire ce que j’en pense.

Résumé:

À 27 ans, la vie d’Arata est loin d’être celle qu’il imaginait dix ans plus tôt : sans travail, sans petite copine, il n’a même pas le courage d’avouer à ses amis qu’il est sans emploi et se force à jouer la comédie. Son erreur a été de démissionner de son premier poste seulement trois mois après son entrée dans l’entreprise. Sur un CV, ça ne pardonne pas ! Chaque entretien d’embauche se solde par un échec. Cerise sur le gâteau : sa mère lui porte le coup de grâce en lui annonçant la fin de son soutien financier d’ici un an…
Arata est au bord du gouffre quand le mystérieux Ryo Yoake, employé de l’institut de recherche ReLIFE, frappe à sa porte et lui propose de participer à une expérience de réinsertion sociale, qui passe par… une année de retour au lycée ! Le jeune homme n’a rien à perdre. Il avale la pilule qui lui redonnera l’apparence de ses 17 ans et reprend le chemin de la terminale. Sa nouvelle vie d’adulte parmi les ados commence…:

ReLife va vous bluffer d’entrée par la qualité de son édition. Hormis la particularité d’être un des rares mangas publiés en couleurs, les éditions Ki-oon ont mis les petits plats dans les grands avec un papier épais d’excellente qualité. La narration est également différente de ce qu’on a l’habitude de lire. En effet, elle est composée de « rapport » d’une dizaine de pages chacun et qui vous permettront de suivre le quotidien chamboulé d’Arata Kaizaki.

Qui n’a jamais rêvé de revivre sa jeunesse ? Et bien c’est ce qui va être proposé à notre héros grâce à l’expérience ReLife. À 27 ans, Arata n’a pas d’emploi fixe ni de petite amie. Il a beau enchaîner les entretiens d’embauche, un élément de son passé professionnel joue contre lui. Pour garder la face devant ses anciens collègues, il leur fait croire qu’il travaille. Un jour il reçoit un appel de sa mère, qui lui indique qu’elle ne l’aidera plus financièrement. Lui, qui a fuit la maison familiale pour échapper à l’ennui rural, se trouve dos au mur. Alors la rencontre avec Ryo, qui lui propose cette expérience contre un emploi et tout ses frais payés pendant un an, semble tomber à pic. L’histoire peut paraître assez simple au premier abord et on ne sait pas trop en quoi consiste l’expérience à part le retour au lycée mais je pense et j’espère qu’elle se complexifiera et que l’intrigue à propos de l’expérience ReLife et des sujet 001 et 002 prendra de plus en plus de place. Bien sur, le tout est rendu plus léger et drôle grâce aux déboires de notre cher Arata qui se retrouve au lycée 10 ans après. En effet ses retrouvailles avec le lycée et l’autorité qui va avec n’est pas de tout repos et notre ami en fera les frais dès le premier jour.

C’est très joli graphiquement et les couleurs vivent donnent encore un peu plus de fraîcheur au récit. Les émotions des personnages sont vraiment bien transmises et on se surprend souvent à sourire aux petites blagues de Ryo Yoake et/ou la naïveté d’Arata. Dès les premiers chapitres on rencontre beaucoup de personnages mais l’auteur prend le soin de les développer un peu afin de pouvoir nous y attacher.

Ce que j'en pense

À l’instar de One Punch Man, ReLife est un véritable ovni du genre et de part son originalité dans le fond et la forme, il peut amener bon nombre de personne qui ne sont pas encore accrocs aux mangas. L’histoire à l’air de tenir la route et je pense qu’il y a matière à faire pour l’avenir !Ma note : 16/20

© YayoiSo/comico 2014 All rights reserved.

Laisser un commentaire