Avis Manga – Somali et l’esprit de la forêt  ?>

Avis Manga – Somali et l’esprit de la forêt 

Détails
Titre original : SOMALI TO MORI NO KAMISAMA Editeur : Komikku Auteur : Yako Gureishi Traduction : Date de sortie : 10 novembre 2016 Pages : 196 Prix : 7,90 €
Retrouver toutes mes chroniques mangas

Voici un nouveau titre de Komikku, une maison d’édition manga qui monte en flèche et qui déniche pas mal de pépites en ce moment et notamment Somali et l’esprit de la forêt qui vient d’être publié chez nous.

Résumé :

— Lapins à cornes, poissons dévoreurs de livres, golems, fées, mini démons, magiciennes, forêt du néant… Bienvenue dans ce monde empli de merveilles ! —

Dans un monde dans lequel les humains n’ont plus la place qu’on leur connait aujourd’hui, un golem erre avec une jeune fille.
Ce gardien de la forêt l’avait trouvée égarée au fin fond des bois et a décidé de partir à la recherche d’autres êtres humains.
Cet être connu pour être insensible s’est finalement pris d’affection pour celle qui l’appelle « père », il l’amène donc avec lui dans un voyage fantastique qui s’annonce totalement dépaysant !

Des dessins d'une beauté fracassante !
Des dessins d’une beauté fracassante !

Que dire de Somali en feuilletant rapidement ? À part que c’est beau, je vois pas ce qu’on peut dire d’autre. Les dessins sont d’une extrême richesse et finesse. On voit rarement ce genre de choses. On est directement immergé dans un monde fantasy, bercé de magie ainsi que de faune et flore luxuriante. Je suis fan du Golem, le dénommé « Père » par Somali, qui a vraiment un chara-design travaillé et débraillé, qui correspond bien à l’univers d’après-guerre / apocalyptique dans lequel se déroule l’histoire. Somali est quant à elle, une petite fille tout ce qu’il y  de plus classique, avec son côté mignon, tendre et attendrissant avec toutefois un signe distinctif, sa capuche avec des cornes pour pouvoir cacher le fait qu’elle soit humaine. Les autres personnages sont également intéressants et différent de l’image classique qu’on peut avoir d’eux, comme le mini-démon qui, à l’instar de son nom, possède un physique très enfantin, jovial et malin.

Venons en à l’histoire, elle se déroule dans un monde détruit par les affrontements entre les humains et les non humains qui a vu notre espèce disparaître presque entièrement, et le peu de survivant restant, sont chassés. On a l’impression de prendre l’histoire en vol car on n’assiste pas à la rencontre entre Somali et du Golem. On ne saot donc pas comment il se sont rencontrés ou même comment leur aventure commune a débutée. Cela n’empêche pas d’être attendrit par cette relation presque filiale qui les unie et qui s’intensifie au fil des pages. La complicité entre les deux protagonistes est la clé de voute de l’aventure. Au contact de la petite fille, « l’esprit de la forêt » va apprendre sur lui-même, notamment sur les sentiments qu’il peut ou non ressentir.

Ce premier tome se lit très rapidement, le mangaka se dirige plus vers une aventure contemplative qu’une aventure avec une succession de rebondissements. Cependant je ne pense pas que ce soit un réel défaut, le titre est très beau et on prend un plaisir fou à admirer chaque planche. Le mangaka nous attrape en plein vol et ne nous lâche plus. Les rencontres et expéditions s’enchainent et permettent de présenter le monde dans lequel on va évoluer. Des sorcières, démons, lapins à cornes et surtout, ces paysages à la fois somptueux et inquiétants.

Sans vous en révéler plus sur l’histoire, je ne peux que vous conseiller Somali et l’esprit de la forêt. C’est un véritable coup de cœur !

Profitez des meilleurs prix sur Amazon !

Ce que j'en pense

Coup de cœur ! Une aventure fantasy qui s’annonce passionnante avec des dessins sublimes, on ne demande pas mieux.Ma note : 18/20

Laisser un commentaire