Avis – The Seven Deadly Sins Saison 1 ?>

Avis – The Seven Deadly Sins Saison 1

Sur Netflix il n’y a pas beaucoup d’animés qui m’intéressent mais je suis récemment tombé sur The Seven Deadly Sins, une production de l’excellent studio A-1 Pictures avec une réalisation de Tensai Okamura, tiré du manga éponyme de Nakaba Suzuki disponible en France depuis fin 2015.

Voici le synopsis :

Il y a dix ans, un groupe de mercenaires appelé les Seven Deadly Sins s’est rebellé contre les Chevaliers Sacrés, la garde du royaume… Depuis, ils ont disparu et personne ne sait ce qu’ils sont devenus. Un beau jour, une mystérieuse jeune fille s’écroule dans la taverne de Meliodas, un garçon enjoué qui parcourt le monde en compagnie de son cochon loquace. Cette jeune fille n’est autre que la princesse Elizabeth qui désire ardemment retrouver les Seven Deadly Sins. En effet, ce sont les seuls à même de lutter contre les Chevaliers Sacrés, qui ont fait prisonnier le roi et qui asservissent toute la population du royaume ! Très vite, elle va découvrir que Meliodas n’est pas un simple patron de taverne mais un guerrier à la puissance exceptionnelle…

Je ne suis habituellement pas un grand fan des animés, surtout quand le sujet est pas mal dans le fantastique. J’ai décidé de sauter le pas après avoir lu quelques critiques élogieuses lues par ci par là qui concernent autant l’animé que les mangas.

Et je ne sais pas trop quoi dire à part le fait que j’ai accroché rapidement, dès le premier épisode ! Il y a tout, de l’humour, de l’aventure et un peu d’amour tout de même. L’histoire est prenante, tant par la théorie du complot que par les références aux légendes arthuriennes que j’adore. Le mélange entre la magie, l’époque médiévale me plait énormément et est bien équilibré. Avec ces deux éléments combinés vous aurez le droit à des batailles épiques, sans longueurs, et qui ont un réel intérêt dans l’histoire !

Revenons aux personnages. Le héro principal, Méliodas possède tout les codes des héros shônen de l’époque, des caractéristiques extraordinaires, respecté de tous, porteur d’une légende et capable de résister seul à une armée ! Autre point, il est aussi pervers que mon personnage préféré de tout les temps: Nicky Larson ! Concernant les autres Deadly Sins, ils possèdent chacun leur personnalité associé à leur péché, et on s’y attache facilement. J’aime particulièrement King et Ban, qui sont des personnages dont on apprend beaucoup de choses au fur et à mesure, à travers les flashbacks et révélations qu’ils font à leurs compagnons. La relation complexe entre Ban et Méliodas qui mêle amitié et haine à la fois (vous saurez pourquoi en regardant) m’intrigue vraiment car on ne connaît pas tout de leur passé respectif.

 

meliodas-et-elizabeth

Mon seul regret concernant l’animé c’est que les épisodes ne durent pas assez longtemps. Ils durent 25min mais si on enlèvent les deux génériques plus le résumé, il ne reste quasiment que 20 minutes et c’est très très court quand on aime cette série.

Je ne peux que vous conseiller The Seven Deadly Sins qui est un excellent animé et en attendant la saison 2 qui devrait arrivé courant 2016 je vais m’empresser de lire les mangas !

PS: L’OST est énorme, voici mon morceau préféré :

Laisser un commentaire