Avis & Test: The Witcher 3 Wild Hunt ?>

Avis & Test: The Witcher 3 Wild Hunt

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux vous avez forcément remarqué que depuis deux semaines je ne fais que de parler de The Witcher 3. Le jeu est en un rien de temps devenu un succès commercial et surtout un succès vidéoludique mérité.

Pour rappel, la série The Witcher est l’adaptation vidéoludique de la saga d’Heroic-Fanatasy Le sorceleur (Wiedźmin en VO) écrit par le polonais Andrzej Sapkowski. Je n’ai pas encore eu l’occasion de la lire mais je pense rapidement y faire un tour 😀 ! Si vous voulez me les offrir, n’hésitez pas, je suis preneur !

witcher-3

Grande nouveauté de cet épisode, on évolue cette fois-ci dans un monde ouvert ! Nombreux sont ceux qui avaient peur quant au passage de la saga polonaise si populaire dans un monde ouvert car certains studios de développement qui ont fait ce choix se sont malheureusement bien planté. On a le droit à un monde ouvert particulièrement détaillé, bien rempli, très grand et surtout varié. On ne s’ennuie pas, on a toujours quelque chose à faire dedans ! Le Content, comme il est appelé dans le monde fantasy de Geralt de Riv, est composé 5 zones importantes dans lesquelles vous trouverez des monstres aussi variés que dangereux. Dans ce monde on peut se nourrir, se soigner, s’équiper avec les éléments qui nous entourent et il ne faut surtout pas oublier cette partie car cela jouera contre vous si vous ne passez pas du temps pour améliorer vos armes, chercher des objets à vendre ou qui peuvent vous servir pour de l’alchimie, créer ou réparer vos armes et armures. Le Continent est riche est varié, servez-vous en !

Graphiquement, même si le jeu a subit un downgrad technique, le jeu est clairement super joli ! On prend un énorme plaisir à vadrouiller dans les pleines dévastées de Velen ou la ville de Novigrad. L’univers est riche et varié. Alors c’est vrai qu’il y a un peu de clipping et d’aliasing, des baisses de framerates et la physique qui, vraiment, de temps en temps pète un plomb tout seul, mais ça ne gâche en rien le jeu et le performance graphique du jeu et les multiples patchs de CD Projekt Red corrigent le tir. Les personnages sont super bien foutus, notamment Ciri et Yennefer qui ont un charisme phénoménale ! La chasse sauvage est trop badass ! Pour ajouter un bon point supplémentaire, le jeu dispose d’une bande son magistrale, de la musique épique et des doublages de qualité en VO et surtout en VF !

Hormis tout ça, ce qui me plait le plus dans le jeu, ce qui arrive à me mettre en haleine à chaque fois que je démarre le jeu c’est vraiment la trame scénaristique vraiment puissante ! C’est sur qu’avec une saga aussi profonde que Le sorceleur on ne peut qu’espérer voir un scénario qui tient la route et qui emmène chaque joueur avec Geralt de Riv, aka Le Loup Blanc. L’écriture est fluide, fine et efficace ! Chaque quête que vous ferez sera importante de par vos choix ou de la manière dont vous les aborderez. Chaque choix ou action que vous ferez aura une conséquence dans le futur de votre jeu. Les quêtes secondaires comme on a l’habitude de les appeler ne sont pas vraiment secondaires justement puisqu’elles sont bien développées et apportent un plus indéniable à l’histoire. Elles vous permettront notamment d’améliorer vos compétences avant d’affronter de multiples monstres, spectres et autres créateur de l’étrange. Aucune quête n’est inutile. Faites les toutes !

Le gameplay de The Witcher a beaucoup été modifié depuis The Witcher 2. Les développeurs ont énormément travaillé sur le système de combat qui est maintenant plus dynamique, précis et diablement jouissif ! On peut enchaîner des combos, des frappes puissantes, parades, des signes de magie. On a de quoi s’éclater contre un tas de monstres, bandits, soldats, spectres, chevaliers, hybrides et autres créatures … Le système de craft est très efficace et simple à prendre en main. Pour moi qui n’est pas du tout un habitué des jeux de type Action / RPG je m’y suis très vite fais et je prends pas mal de temps pour améliorer mon équipement et me préparer des potions et des huiles. Le Gwynt, le jeu de carte du Continent, est une sorte de jeu dans le jeu est un jeu de carte plutôt prenant puisqu’on peut, au fil du jeu, trouver et/ou acheter des cartes afin de se faire un deck plus puissant. Je n’y joue pas énormément car les adversaires sont assez coriaces mais j’aime bien y jouer pour me changer les idées entre deux quêtes biens prenantes.

Conclusion

HO MY GOD ! C’est le jeu du moment, et pourquoi pas, le jeu de l’année ? On prend une vraie claque, dans tous les domaines possibles ! Je prends mon pied sur ce jeu et je suis loin d’être le seul. Les développeurs ont tout fait pour nous contenter et on a du mal à lui trouver des défauts.

On peut comprendre ainsi les raisons des multiples reports du jeu. Le travail effectué est considérable et on aimerait avoir des développeurs qui en font autant plus souvent. CD Projekt Red donne l’impression d’être complètement à l’opposé des machines à fric telles qu’Ubisoft, Activision, Capcom, EA (etc..) qui annoncent remake sur remake, qui nous gavent de DLC à la mords-moi-le-nœud.

Détails sur le jeu
Console(s) : PC / PS4 / Xbox ONE
Editeur : Namco Bandai
Développeur : CD Projekt RED
Genre(s) : RPG
Date de sortie : 19 mai 2015
Ma Note : 19/20
Prix : 59,90€

Laisser un commentaire