Avis – Assassin’s Creed Rogue ?>

Avis – Assassin’s Creed Rogue

assassin-s-creed-rogue_1412157160

Même si côté Assassin’s Creed on a essentiellement parlé de Unity cette année, il ne faut pas oublier qu’un autre opus est sortie le même jour. Assassin’s Creed Rogue est donc sorti le 13 novembre 2014 sur Xbox 360, Playstation 3.

Le joueur incarne Shay Patrick Cormac, un ancien Assassin devenu Templier. Suite à une mission ayant tourné au drame, il renie la Confrérie des Assassins et s’oppose à eux. Désormais, dans le contexte troublé de la guerre de Sept Ans, il n’a plus qu’un objectif : traquer et éliminer tous les Assassins.

J’avais un peu peur que cet opus soit un copié/collé de Assassin’s Creed Black Flag et malheureusement ça s’annonce assez rapidement dans ce sens. Le gampelay est complètement identique. Ce n’est pas forcément un mal vous allez me dire, celui de Black Flag était plutôt bon et l’équilibre entre les parties sur terre et sur la mer à  l’air plus équilibré avec notamment une grande partie dans New York. Heureusement, de nombreuses armes sont ajoutées dans notre arsenal. En effet on dispose donc des technologies des Assassins avec les lames et la dague à corde, mais également de toutes les technologies des Templiers avec le fusil à air comprimé, le lance grenade et le pétrole.

Graphiquement, quand on passe de Unity sur PS4 à Rogue sur PS3, ça pique ! En même temps on ne peut pas trop comparer deux jeux qui ne sont pas comparables au niveau de l’investissement du studio et de la génération de console. Si vous êtes habitué aux jeux sur PS3 c’est un très beau jeu, notamment les partie en Amérique du Nord, où les paysages montagneux et verdoyants sont légions ! Il y a cependant pas mal d’aliasing quand on arrive sur les mers gelées mais on passe vite outre

Concernant le scénario, c’est étrange après presque 10 opus toutes consoles confondues, de se retrouver du côté des Templiers. On se rend compte que les Assassins ne sont peut-être pas aussi « gentils » qu’ils le laissent penser. Je pense qu’ils ont eu une excellente idée de nous faire passer de l’autre côté du conflit. Les missions sont assez variées et on prend plaisir à faire différentes tâches et à décimer les gangs et conquérir des zones économiques. On rencontre également pas mal d’anciennes connaissances, Achille Davenport, Haytham Kenway (le fil d’Edward Kenway et le père de Connor) et on entend également pas mal parler de Connor. Cet opus fait le lien entre ce qu’on appelle la trilogie Kenway.

Un très bon cru et un opus à ne pas négliger !

Une réaction au sujet de « Avis – Assassin’s Creed Rogue »

  1. Je trouve que c’est pas mal de faire un épisode coté Templier et d’avoir une autre vision que des Assassins, mais dans cet opus on n’entend pas parler d’Aveline de Grandpré ?

Laisser un commentaire