Les Japonais attendent Winning Eleven 2014 tandis que les Européens jouissent de Pro Evolution Soccer 2014 ?>

Les Japonais attendent Winning Eleven 2014 tandis que les Européens jouissent de Pro Evolution Soccer 2014

winning-eleven-2014

Alors que l’Europe profite depuis plusieurs semaines de Pro Evolution Soccer 2014, le Japon devra encore attendre le 14 novembre pour s’essayer à sa contrepartie japonaise, Winning Eleven 2014, encore aujourd’hui la simulation de football numéro 1 sur l’Archipel.

C’est d’ailleurs pour cette raison que la bande-annonce est bien souvent centré sur les Samurai Blue, l’équipe nationale japonaise, et entre autres les quelques joueurs qui connaissent un succès en Europe, de Kagawa à Hasebe. Cette version inclura néanmoins la licence officielle de la AFC Champions League, avec les clubs asiatiques qualifiés pour la compétition continentale de cette année. Rappelons enfin que des versions PSP et 3DS sont également prévues le même jour.

Le 12 septembre dernier, PES 2014 avait proposé sa demo sur leXbox Live.Une version preview réservée dans un premier temps aux abonnés Gold du service en ligne parmi lesquels on retrouve Elky, membre du Team Poker Stars.

Konami nous a donc fait parvenir une version test qui permet de lancer uniquement un match simple entre quatre équipes différentes. Pas question donc d’analyser les différents modes de jeu.

On remarquera une fois de plus l’absence des grandes licences (malgré les championnats argentin et brésilien). La Bundesliga et Premier League sont ainsi les deux grands absents du jeu. Un point faible plus qu’un défaut qui malheureusement handicape toujours PES 2014 face à FIFA 14.

La promesse d’une refonte graphique est à moitié tenue. Il est impossible de changer de moteur d’un coup de baguette magique, et même si cette version a sans doute exigé un cycle de développement plus long et que la modélisation des visages est beaucoup plus convaincante qu’auparavant, nombreux restent les éléments qui trahissent le manque de temps et un Fox Engine en cours d’optimisation. En effet, rares sont les joueurs correctement modélisés, seules les grandes stars ayant été retravaillées.

PES 2014 a également repensé sa gestion de la conduite de balle. Les joueurs enchaînent leurs passes bien appliquées, posément, en utilisant toute leur surface de contact pour faire tourner le cuir comme les grandes équipes.Fini l’impression d’avoir un ballon sur un rail suivi par un joueur mécanique. On a maintenant affaire à un ballon capricieux qui s’éloigne de vos pieds dès que vous accélérer trop brusquement.Là encore un bon point pour le réalisme du jeu mais aussi pour le plaisir tout court.

Chaque année, la gestion des appels et plus généralement le comportement des joueurs sans ballon restent l’un des talons d’Achille de la série, au point de devoir passer plusieurs heures dans les réglages pour créer un minimum de mouvement. Cette version propose pourtant une évidente amélioration de ce point de vue, quitte à systématiser certains décalages – pas d’anticipation possible, il faut nécessairement que le latéral touche le ballon pour voir l’ailier démarrer sa course. Inversement, on peut difficilement compter sur l’IA pour un bon décalage plein axe. Seule solution : les appels manuels, qui une fois de plus se compliquent la vie, et celle du joueur en même temps ; bouton de tranche et inclinaison du stick pour « lancer » le partenaire, il faut effectivement prendre le coup de main.

Avec Pro Evolution Soccer 2014, Konami est reparti une fois encore sur de nouvelles bases, séduisantes, certes, mais actuellement en phase d’adaptation. Entre les points faibles du Fox Engine au niveau des ralentis et des gros plans qui contrastent avec le joli travail sur les stades et les animations, une physique sur les contacts qui mériterait d’être améliorée, et surtout une gestion des appels mal calibrée à tous les niveaux, on s’enthousiasmera malgré tout de la belle circulation de balle, du jeu aérien vraiment enivrant et même de la bonne gestion du pressing, trois éléments de base qui rendent le jeu fun à prendre en main.

 

Laisser un commentaire